Un iPhone, Un iPad & Un Mac

À quelques heures de la grande messe Apple, je fais un point sur les différents appareils technologiques que j’ai en ma possession.

Depuis Mai, je suis revenue sous iOs avec l’achat d’un iPhone. Et courant juillet, j’ai enchainé avec un iPad. Je pense que mon écosystème Apple est complet

Petit retour en arrière avec l’iPhone. Outre l’appareil qui répond à toutes mes attentes en termes d’ergonomie et de prise en main, et l’OS qui est un sacré bon en avant en ce qui me concerne (voir article iOS 5.1).

Après avoir fait bout de chemin dans les entrailles du petit Android de Google, que ce soit sur smartphone que sur tablette, j’aie été quelque peu refroidi… En deux ans, j’ai eu un HTC Desire et un Samsung Galaxy S (sans compter la Galaxy Tab). Et la fragmentation couplée à la mauvaise communication de Google m’a poussé à quitter le monde du petit robot. On se plaint qu’Apple change de produit tous les ans… Mais l’OS se met encore à jour sur les anciens appareils, ou du moins pendant 2 voir 3 mise à jour. Même si toutes les fonctionnalités ne sont pas présentes, la majeure partie de celles-ci y sont. Du côté d’Android, on se ne demande même plus si l’appareil va être mis à jour, le graphique ci-dessous parle de lui-même

Fragmentation Android 14/09

Concernant la communication, on a souvent l’impression que les constructeurs découvrent une nouvelle mouture d’Android OS, en même temps que l’utilisateur final. Comment voulez-vous que ceux-ci soient prêts et puissent adapter leurs devices en fonction de cette update ? Et c’est pareil pour les appareils maisons, en l’occurrence les Nexus. Les générations antérieures peinent à être mis à jour et il faut souvent attendre quelques semaines… Pis encore, certaines applications ne suivent pas le rythmes des mises à jour même si elles sont sporadique.

Même si l’on se plaint de devoir changer d’iPhone tous les 2-3 ans pour les plus patients, nous serons souvent mis à jour en même temps que le nouvel appareil présenté. Et après tous, si l’on est sous iOS c’est qu’on a un peu choisi ce modèle économique aussi

Trêve de guerre thermonucléaire sur l’OS, revenons à nos moutons…

Donc j’ai craqué pour un nouvel iPad. J’avais précédemment fait l’expérience « tablette » avec une Galaxy Tab et j’avais conclu que je n’étais pas (encore) fait pour ce type d’appareil.

Mais fin, juillet, j’ai fini par sauter le pas, encore, et j’ai été me chercher un iPad… Et quel pied !

Une prise en main nickel, un écran magnifique, et un catalogue d’application fournis. C’était un des points noirs de la tablette… Honeycomb est sorti trop tôt, une sorte de beta d’Android OS… Et les développeurs n’ont pas suivi… Conclusion peu d’application disponible, et beaucoup trop de crashs !

Avec l’iPad, je redécouvre le plaisir de lire un magazine, certes digital et interactif (même si j’ai récemment découvert IG Mag, que je surkiffe). Ces magazines dits interactifs sont une joie pour les yeux ! Une lettrine superbe, des effets qui en jettent, on se prend aux jeux à 4-5 euros le magazine, ce n’est pas cher payé !

[spoiler title= »Video du Magazine Edge »][/spoiler]

Autre plaisir, les livres car je suis un grand lecteur ! J’avais hésité à cause de mademoiselle, à prendre un kindle, mais je ne suis pas fan de cette histoire d’encre électronique, et je n’arrêtais pas de dire qu’il me fallait du papier entre les mains pour lire. Ici encore, je kiffe lire sur l’iPad, le poids de la bête ne me dérange pas outre mesure, et la possibilité de changer la luminosité et le contraste est génial ! Je peux lire dans le noir quand mademoiselle fort sans la déranger Et ça m’évite de payer un surplus pour un bagage en cabine devenu trop lourd.

Et dernier point lecture, les comics ! Je reviendrai sur le monde des Super-Héros plus tard dans un autre article, mais sachez que grâce à l’iPad, j’ai découvert de nombreux comics avec une qualité exceptionnel, et ça m’a poussé à racheter les versions papier par la suite !

Dernier point, j’essaye de séparer un maximum l’utilisation des différents devices. J’entends par là que je n’utilise pas que l’iPad au détriment de mon Mac. Ou que l’iPhone là ou je pourrais utiliser l’iPad ou le Mac. Loin de là.

Généralement, l’iPad me sert pour la lecture (livres, BD, RSS…), le surf, traitements des mails et certains jeux, dans le salon ou dans le pieu. Je l’utilise aussi comme second écran quand je n’ai pas envie de faire des allées-retour entre les bureaux de mon Mac.

Flipboard

Si je dois bloguer, faire du Photoshop ou surfer plus efficacement (voir même jouer un peu), alors je me retrouve sur le Mac, généralement dans la salle à manger.

Quant à l’iPhone, son utilisation principale est dans les transports, j’essaye de m’en séparer dès que je rentre chez moi. J’utilise pour tout ce qui est réseaux sociaux, pour jeter des idées d’article vite fait bien fait, pour les news du matin, et je préfère jouer sur l’iPhone Quand il m’arrive d’oublier mon iPod, et bien iTunes Match est la pour le secourir dans la STIB afin d’éviter les troubadours du réseau urbain… Ah oui, je téléphone aussi de temps à autre

Voilà donc un petit tour de mon écosystème Apple. Je pense que j’ai une certaine stabilité informatique… Même si j’aimerais remplacer mon MacBook Pro prochainement pour un fixe ou encore un portable.

Petit bonus, voici la vraie fausse vidéo promotionnelle de ce que pourrait être l’iPhone 5 avec iOs 6. Vérification à 19h !

[spoiler title= »Vraie Fausse Vidéo Promotionnelle de l’iPhone 5″][/spoiler]