Dan Simmons – Flashback

Et nous revoilà, après la pause annuelle de juin-juillet-août, septembre est à nouveau-là et nous reprenons nos habitudes de publications… D’accord, d’accord, j’avais la flemme de bloguer, et l’ancien thème ne me convenait plus. Mais ça, c’est une autre histoire.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de livres. Et c’est souvent en vacances que je dévore le plus d’ouvrages. Nous allons commencer par Flashback de Dan Simmons, et grand monsieur de la Science-Fiction, ou de la Skiffi comme dirait Sato.

2035, une drogue appelée Flashback, une addiction, un ex-inspecteur, un meurtre, un monde parfait en somme…

Les États-Unis dans deux ou trois décennies. Vers 2035. L’Amérique a beaucoup changé. Le Monde aussi.

Nick Bottom, un ancien policier de Denver, à peu près ruiné, et qui vit d’allocations sociales, comme la plupart des Américains, est engagé par le multimilliardaire japonais Hiroshi Nakamura pour reprendre l’enquête sur l’assassinat de son fils Keigo et de la compagne de celui-ci, survenu six ans plus tôt. Nick a enquêté à l’époque sur cette affaire, mais depuis la mort de sa femme, Dara, dans un accident de voiture, il a quitté la police parce qu’il est devenu accro au flashback, une drogue illégale, réputée avoir été inventée dans un laboratoire israélien. Le flashback permet de revivre des souvenirs parfaits (en ce qui concerne Nick ceux de sa vie avec Dara, qui était policière comme lui).

 Le monde n’est pas totalement parfait… Dan Simmons nous emmène dans sa vision d’un futur pas si éloigné que ça, je ne parle évidemment pas de l’année, 2035, et tout de même à plus de 20 ans de notre ère. Mais de la manière dont celui-ci a évolué. Ce monde qu’il décrit est fascinant, mais très dérangeant. J’espère vraiment que nous ne vivrons jamais dans ce futur-là.

La situation géopolitique a muté d’une manière exponentielle. Orchestrée par l’apparition du Nouveau Califat Musulman surpuissant au Moyen-Orient, après un second holocauste qui a décimé Israël et plus de six millions de juifs. Ajouté à cela un Japon évolué, mais qui redevenu féodal avec ses suzerains et ses vassaux. L’Amérique quant à elle n’est que l’ombre d’elle-même, chaos politique, nations sous flash, économies écrasées, les états désunis. Et au sud, les Spaniques de la Reconquista ont la main mise sur le Nouveau-Mexique et une partie de la Californie. Afin de survivre économiquement, Washington est obligé de louer sa jeunesse comme mercenaires pour le puissant Japon pour des opérations politicomilitaires en Chine et en Asie. Quant à l’Europe et au Canada, l’ombre du croissant du Nouveau Califat plane sur ce qu’il en reste.

Ce monde-là, je ne veux pas y vivre. Les prédictions de Dan Simmons ne sont pas si farfelues que ça, certaines de ses suggestions sont plus que possible, et cela fait froid dans le dos.

Je m’attarde sur l’environnement dépeint et peu sur l’histoire ^^. Si vous êtes assez courageux pour braver ce monde futuriste ravagé par la culture et les idéaux de chacun, je vous recommande de suivre Nick Bottom dans son enquête pour découvrir le meurtrier du fils Hiroshi Nakamura. Si vous êtes un peu fan de technologies, vous découvrirez aussi les différentes avancées qui ont embelli ou détruits le monde.

En résumé, un monde dérangeant, dérangé, mais fascinant, une enquête faites de nombreux rebondissements, rien de tel pour passer de chouette soirée quand les séries font défaut Direction Amazon ci-dessous !