Ma Ludothèque va craquer : Castlevania – Lord of Shadow

Bonjour à tous et à toutes, on continue le petit tour de ma ludothèque, en s’arrêtant cette fois-ci aux pays des vampires et autres loup-garous. Bienvenue dans Castlevania : Lord of Shadow.

Castlevania : Lord of Shadow

Je n’avais pas mis la main sur un Castlevania – Symphony Of The Night sorti sur PSX. Mais qui n’est pas vraiment un Castlevania, puisqu’on n’incarne pas un membre de la famille Belmont, mais Alucard qui n’est autre que le fils du seigneur des ténèbres, Dracula (Alucard, Dracula, vous voyez le genre).

Castlevania : Symphony of the Night

Et une fois n’est pas coutume, Castlevania : Lords of Shadow nous met dans la peau de Gabriel Belmont, un membre de la Confrérie de la lumière. Gabriel perd sa femme, assassinée par des adorateurs de l’ombre. Les anciens de la confrérie, guidés par un songe, l’envoient alors voir un ancien dieu, Pan, pour contacter l’esprit de son épouse décédée, qui selon eux aurait un message à faire porter à son époux, un moyen de mettre fin à l’ère de Ténèbres que traverse aujourd’hui le monde. Il part ensuite à la recherche d’un mystérieux artefact, un masque doté de pouvoirs immenses dont celui de ramener sa femme défunte : le masque de lumière. (issue du wiki). Il faut avouer que le synopsis est assez sombre et quelque peu brumeux voir même un peu bateau. Mais vous allez apprécié chaque partie du puzzle qui va se mettre en place, jusqu’à son climax !

Dés l’intro, vous vous retrouvez face à une horde de loup qui assiège un village… De petites tailles vous en viendrez vite à bout, et c’est un bon échauffement pour préparer au premier boss, un Warg, un espère de loup massif, qui pourra vous retournez en deux temps trois mouvements.

Il faut savoir que Castlevania est dur. Le jeu possède un mode normal assez hard (je n’ose pas imaginer le niveau Paladin doit donner). Vous allez vous prendre ma tête et en baver sur des ennemis et sur des QTE (aaaaah nos amis les QTE). Il faut aussi noter que certains boss/demi-boss/quart-boss deviennent des ennemis conventionnels dans le jeu, ce qui ne vous facilitera pas la tâche (comme par exemple le Warg cité plus haut)

L’arme principale de Gabriel est le fouet, avec lequel vous allez débloquer des attaques et combo afin de pourfendre toutes les créature du mal. A cela s’ajoute la magie de lumière et celle de l’ombre, ainsi que les accessoires tel que les dagues… Tout cela vous donnera un éventail d’attaque et de combo afin de vous amuser avec les cadavres de vos ennemis

Castlevania : Lord  of Shadow - Horde

Les graphismes sont correctes, et sont renforcer grâce aux paysages magnifiques. Les caméras sont fixes mais bien choisies en fonction des situations et des points vues !

Castlevania : Lord of Shadow - Paysage

Si vous pensiez qu’une fois un niveau plier vous n’y reviendrez pas, vous vous trompez. Outre une quête annexe débloquante à la fin du jeu, et qui vous feras refaire tout le jeu, vous avez aussi des défis pour chaque chapitre. Certains sont potables, d’autre sont particulièrement hardcore (battre le boss en 1 min 30 alors que la première parie du combat te prend déjà une grosse minute).

Pour être honnête, j’avais bougé ce jeu, la difficulté m’avait paru excessive et j’allais recevoir The Elder Scrolls V : Skyrim. J’ai repris l’aventure, il y a un peu moins de 2 semaines (un peu lasse de ce que je faisais dans Skyrim), mais en prenant soin de refaire chacun des niveau afin de me souvenir de l’histoire et de la maniabilité. Et depuis je ne le lâche plus…

Ok ok, j’avoue que je suis tombé sur le cul en voyant le teaser de Lord of Shadow 2. J’avais envie de savoir ce qu’il allait advenir de Gabriel vous pouvez regarder le teaser ci-dessous. Mais ATTENTION, ça spoil énormément ! À vos risques et périls !

[spoiler name= »Castlevania : Lord of Shadow 2″][/spoiler]

Si vous êtes en manque d’aventure et de plateformes. Si vous voulez dezinguer des hordes de loup-garous et battre des bosses qui font 30 fois votre taille. Si vous n’avez pas peur de la difficulté et que vous êtes prêt à vous battre comme un Paladin ! Il y a 12 chapitres d’histoires et de quêtes qui vous attendent dans Castlevania : Lords of Shadow.

Ruez-vous sur ce titre ! Par contre, boudez bien les DLC plus que nuisibles et qui n’apportent absolument rien !