Ma ludothèque va craquer : Skyrim

Et moi avec ! Je n’ai jamais eu autant de jeux à finir… Mais comment se fesse… Ah oui, je bosse et j’ai de quoi me faire plaisir.. Conclusion… Voici une chiée de mini-test.

6 mois, il m’a fallu 6 mois pour vous écrire un petit quelque chose sur Skyrim… Mais je peux me justifier… 82h de jeux et level 40 !

Blague à part, je pense qu’avec un jeu pareil, tu ne peux pas, tu ne sais pas faire un test en une semaine… Ou alors, tu suis la quête principale avec le guide et tu passes complètement à côté du jeu, de l’aventure et de sa beauté ! C’est pour ça que j’ai pris mon temps. Mais je ne me suis pas quelque peu éparpillé (au moment ou j’écris ces lignes, je commence l’Acte 3 de l’histoire principale).

J’avais déjà fait Morrowind et Oblivion par le passé… Sur PC. J’apprehendais un peu cette adaptation Xbox… Mais j’ai été agréablement surpris (tu m’étonnes avec 82h de jeux). Les développeurs se sont surpassés pour intégrer toutes les fonctionnalités dans une manette ! Tout est intuitif et utile ! Rien n’est laissé au hasard.

Vous le savez peut-être, ou pas, je suis un grand fan de RPG. Même si j’ai plus tendance à jouer à ceux du type J-RPG (FF et autres). Cet action-aventure m’a fait plus que tripper. Je crois que c’est la première fois que je peux m’arrêter dans une plaine et contempler le paysage, les brigands attaquant une calèche, des géant se baladant avec des mammouth et surtout le ciel. C’est magnifique aurore boréals qui font rêver en plein milieu de la nuit. D’ailleurs, voici un petit timelapse réalisé par Eurogamer.

Vous avez l’impression de faire partir d’un tout et que chacune de vos actions aura un impact sur le monde. Même si vous êtes LE héros tant attendu, dovhakin vit sa vie comme il lui chante. Vous vous souvenez les livres dont vous êtes le héros… Skyrim reprend quelque peu le même concept que les livres « Dont vous êtes le héros ». Vous faites votre aventure comme vous l’entendez ! Héros, mendiant, brigand, mage fou,… Toutes destinées est à votre portée, Bordeciel s’ouvre à vous.

On pourrait croire que cette immensité aurait tendance à vous écraser mais pas du tout ! Vous dansez avec elle, vivez aux rythmes des phénomènes, des habitants. Un assassinat, un vols, une main aidante, un dragon,… N’importe quoi peut changer le cours de votre histoire en Bordeciel.

Même si au début du jeu, vous êtes condamné pour le billot, un dragon met fin à votre destin funeste, vous devez prévenir prévenir le Jarl que la ville a été attaquée, qu’il faut y dépêcher une milice… Mais rien ne vous empêche de vous perdre en Bordeciel et d’explorer la contrée… Prenez mon exemple, je me suis alpagué par un filous, qui voulait commettre un larcin… Évidement ma tentative de diversion a echoué et j’ai finis au cachot… Mais j’ai pu rejoindre la Guilde des Voleurs et commencé à y gravir les échelons… Pour en devenir leur maitre !

Votre vie est faite d’aventure, vous commencez comme simple prisonnier et ours finirez, peut-être, héros de Bordeciel.

Au niveau du level up, les niveaux se gagnent en pratiquant des compétences. Pour ma part, comme j’ai été enrôlé par la Guilde des Voleurs, mes compétences en vol à la tire et furtivité ont été mise à rude épreuve jusqu’au niveau 100. Dés lors, selon votre manière de jouer vous créez votre héros unique !

Actuellement je suis au niveau 40… Et ça devient de plus en plus ardu de monter de niveau, même si il me reste des compétences qui me permettront d’atteindre le niveau 50 (alchimie, persuasion,…), il me reste encore de longue heures de jeux avant d’atteindre ce niveau.

Mais un bon niveau sans de bonnes armes, ça ne sert quasiment à rien… Sauf si vous faites un moines qui ne se bat qu’à mains nues, ce qui est possible mais vachement hardcore fasse aux dragons… Après vous faites ce que vous voulez.

On peut dire qu’en terme d’armement, on est servis… Ça va de la dague à la grosse hache à deux mains. Vous avez aussi des bâtons, des katanas,… Et autres réjouissances De plus, chaque arme peut être enchantée,ce qui offre encore une pléthore de possibilités ! Personnellement je me bats avec l’épée des xxxxxx (spoil) et avec la dague de xxxxx (spoil) qui possèdent toutes deux des vertus magiques comme absorption de santés ou la capture d’âmes. Et pour les tires longues distance, j’ai aussi l’arc des xxxxx (mais je pourrais sûrement trouver mieux). Et c’est pareil pour les armures… Vous habillez comme vous voulez, prenez vous pour un manant ou un empereur ! Le but avant tout est d’etre prêt à pourfendre les ennemis aussi riches que variés ! Araignées, rats, scélérats, draugr, géants, dragons,… Et j’en passe.

Espadon Daedra Légendaire

Plus d’infos pour améliorer les armes ici

Vous êtes entrain de vous dire, mais ce jeu est sans défauts. Il l’est presque. Les développeurs se sont acharnés pour nous sortir des mises à jour, bonnes ou mauvaises qui ont nettement améliorés le jeu ! Actuellement, ils ont ajouté les finish camera. Lorsque vous tuez quelqu’un une mini cinématique s’enclenche, décapitation, flèche perforante,… Ces petites séquences donnent un aspect assassinat encore plus délectable.

La prochaine mise à jour offrira le contrôle vocale de Kinect. Vous pourrez enfin faire vibrer votre Thu’um !

Et pour terminer, je pense que ce sera le premier jeu ou je serai ravis d’acheter un ou des DLC. Vous connaissez mon aversion envers ceux-ci (j’en parlerai notamment dans le test de FFXIII-2).Mais je pense que Betheseda met tout en oeuvre pour nous pondre un DLC digne de ce nom. Plus d’infos à l’E3.

Skyrim DLC Dawnguard

Au final, qu’on soit fan de RPG ou pas, le jeu vous conviendra. Si vous avez l’âme d’un aventurier ou d’une aventurière et que vous êtes prêt à vivre une histoire épique, ce jeu est fait pour vous ! Je pense qu’il peut contenter plus d’un public. Laissez vous tenter, vous ne serez pas déçu… Même si il est très très chronophage !

Bonus : The Elder’s Scroll Online. No comment, we’re doomed !

[spoiler]

[/spoiler]