D’iPhone 3.2.1 à Android pour repasser à iOs

Il arrive dans la vie d’un utilisateur de smartphones, de devoir faire un choix sur son prochain achat. Ce choix arrive tous les 2 à 3 ans… Nan je déconne, à chaque fois qu’un nouvel appareil, nous divaguons sur un potentiel achat.

Depuis maintenant un an et demi, je suis sous le système d’exploitation Android, le petit OS mobile de Google. Qui dit Google, dit grande messe de la synchronisation over-the-air. Vos mails sont dans Gmail que ce soit sur le téléphone ou sur le web. Votre agenda est synchronisé via Google Calendar, votre musique sur Google Music, vos flux RSS dans Google Reader,… Tout est parfait dans le meilleur des mondes… Enfin presque…

Il y a un an et demi, j’ai délaissé mon iPhone de première génération, alors bloqué sous la mise à jour 3.1.2 (si je me souviens bien) au profit de l’HTC Desire. Un appareil qui me permettait d’être mobile au sens propre du terme. Pas de cable, pas de synchronisation via un PC. Le paradis quoi. Même si j’ai du chipoter quelque peu pour permettre la synchronisation sur mon Macbook se fasse dans le cloud (via les services de Google). Car oui, je suis utilisateur de Mac OS depuis de nombreuses années, et je ne changerai pour rien au monde.

Par la suite j’ai reçu un Samsung Galaxy S, et je n’ai jamais vu une m**** pareil. Téléphone délaissé par les mises à jour, manque de stabilité due à ce « non-suivis » de la part de la maison mère. Au final un téléphone bon au bac si je n’avais pas basculé du côté obscure des mises à jour. J’ai pu gouter dés lors, au joie d’Android 4.0 a.k.a Ice Cream Sandwich, même si tout n’est pas encore parfait, le téléphone renait pour l’heure de ses cendres.

Ensuite Apple, a sorti iOs 5 et iCloud, la synchronisation over-the-air était à la porte de Mac Os et iOs. Je ne vais pas faire une tirade sur le concept, car celui-ci s’inspire fortement de Google et de son système de synchronisation.

Mais cette petite révolution m’a donné matière à réfléchir. iOs est enfin arrivé à maturation (pour le moment), ils ont comblé pratiquement tous les défauts qu’on lui conférait du temps de l’iPhone Edge. Apple a créé un écosystème qui lie aisément ses différents appareils que soit l’ordinateur ou les appareils mobile. Ce nouvel atout d’Apple m’a fait reconsidérer mon choix, puisque j’utilise un Macbook la plupart du temps, que je ne veux pas me prendre la tête de savoir ou son mes fichiers, et que j’ai fait le tour d’Android, je pense que prochainement, je prendrai soit un iPhone 4S pour le revendre quand le 5 sortira, ou attendre ce dernier (ne sachant pas si juin est bien la date arrêtée par Apple pour présenter son nouveau téléphone).

Je disais il y a un an et demi, qu’iOs était un système vieillissant qui n’arrivait pas à s’adapter ou à présenter autre chose. Or sur le fond, le système à plus évolué que sur le forme, ce qui offre des bases solides pour les prochaines évolutions. Aujourd’hui, je dis qu’Android est un système vieillissant, qui n’arrive pas à faire évoluer le fond mais bien la forme. On fait vite le tour d’Android même avec Ice Cream Sandwich. Même si je suis satisfait de ce que celui-ci offre, le b***** engendré par les mise à jour me les brise sec.

D’autre part, on se plaint qu’Apple sort un téléphone par an… Comptez un peu le nombre d’HTC, Sony Ericsson ou Samsung sortis par mois, et combien sont encore suivis après une mise à jour majeure de Google…

Ah oui, et pour ceux qui me suggèraient de prendre un Windows Phone, même si je trouve le Nokia Lumia très bien réussi et l’OS super sympa, je ne suis pas prêt pour ça ^^… L’adage « Dans le doute, reboot » n’est encore que trop présent dans mes oreilles…