Trilogie… Le livre sans nom par Anonyme

Je suppose qu’un certains nombre d’entre vous ont entendu parler d’Anonyme, cet auteur inconnu qui nous a offert le livre sans nom. Pour ceux qui ont été au club et à la fnac comme moi, et qui ont eu droit à un regard interrogateur de la vendeuse, et aussi pour les autres qui sont entrain de se demander de quoi je cause, je vous propose de découvrir la trilogie de notre ami Anonyme.

Non je n’ai pas encore perdu la raison, j’ai bien lu deux livres écrit parA. Par contre, je ne suis pas sur de me jeter sur le troisième comme je l’ai fait pour le deuxième.

Anonyme et son Livre sans nom

Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde et connue des habitants pour être la ville la plus dangereuse et viscérale du monde. Il y a plus ou moins 18 ans, un étranger répondant au nom du Bourbon Kid à nettoyer la villes de la moindre présence…

Sanchez, le patron du Tapioca s’en souvient, il est le seul survivant du massacre opéré par le Kid, massacre qui a commencé dans son bar, à cause d’un simple verre de bourbon.

Loin de ces vices, deux moines, Kyle et Peto reçoivent une simple mission, se rendre à Santa Mondega et récupérer l’oeil de la lune.

Mais au même moment, Miles Jensen débarque à Santa Mondega, pour enquêter sur les évenement paranormaux dont seraient sujet la ville…

Et le joyeux bordel peut commencer. De retournements de situation en improbabilité, ce livre à tout pour être un film de Tarantino en compagnie de Rodriguez. Sens dessus-dessous, il en plaira à plus d’un ! Je vous recommande chaudement le premier tome ! Si d’aventure quelqu’un veut me convaincre que la troisième partie vaut le détour, faites moi signe dans les commentaires

Le livre sans nom

Anonyme et L’oeil de la lune

18 ans avant le premier roman, un jeune garçon se transforme en tueur sanguinaire à cause d’un simple verre de bourbon… Bienvenue dans le passé du Bourbon Kid !  Mais ce n’est que le commencement…

Et je n’en dirais pas plus. La major partie du livre n’est qu’un gros flashback qui vous laisse sévèrement sur votre faim. Même si les événements évoluent par la suite, on ne retrouve pas la partie rock’n’roll qui rythmait le premier livre. Je suis resté sur ma faim. Ajouté ça un faux cliffhanger pour terminer le livre en eaux de boudin…

Anonyme et Le Cimetière du Diable

Eeet, je ne l’ai pas lu, et vu la déconfiture subis par le 2e, j’hésite grandement à me lancer dans le troisième tome. Si l’un de vous, cher lecteur, l’a lu, dites m’en du bien ou du mal, que je me fasse une idée.

Conclusion

Au final, comme un bon film et ces sequels, on commence souvent en fanfare pour s’écraser méchamment sur la suite. Le mélange bourbon/rock’n’roll est resté coincé entre les pages du premier tome que je vous conseille chaudement !