Test : Renault Z.E. Fluence


Mercredi soir, j’ai eu la chance d’aller à un Event organisé par Renault. Le constructeurs nous conviaient pour présenter et tester sa nouvelle gamme Z.E. à paraître en 2012. Mais trêve de teasing, entrons dans le vif du sujet.

Des noms éléctriques

Fluence, Zoé, Kangoo, Twizy, Voici les 4 véhicules que Renault proposera au début 2012 dans sa gamme Z.E.

Une berline nommée FluenceRenault Fluence ZE Recharge

Une compact modulable nommée Zoé

Renault Zoe ZE Concept

Un utilitaire nommé KangooRenault Kangoo ZE

Et l’atypique TwizyRenault Twizy ZE

Je ne vais pas vous faire une présentation technicos des bêtes, je ne m’y connais pas assez en véhicule que pour pouvoir l’étaler ici. Mais vous devez toute fois savoir que c’est véhicules sont entièrement électrique. Pas de moteur thermique, pas d’hybride… Juste du courant, comme votre cafetière.

Je vous propose de cliquer sur les images au-dessus pour avoir des specs complètes.

Le test

Mais certains ne sont pas là pour lire des chiffres, vous voulez sans doute avoir mes impressions sur le véhicule conduit… J’ai eu droit à tester la Fluence. J’aurais peut-être plus kiffé conduire la Twizy, qui m’intrigue par sa bi-dimensiosn, mi-scooter 4 roues, mi-voitures.

Pour recontextualiser un peu le tout, je n’avais jamais conduit d’automatique et encore moins d’électrique. Par contre, j’avais été plus qu’impressioner par la Toyota Auris Hybride de nos amis Lillois… J’étais impatient de voir ce que la bête avait ou n’avait pas sous le capot.

Le véhicule approchant avec le précédent testeur. On n’entend rien, si ce n’est les pneus sur les graviers… Pas de bruit de moteur… Rien. Un silence absolu. Une fois dedans, on se sent cocooner par la voiture avec des sièges semi-enveloppant. Le tableau de bord, classique, affichage électronique (si si je vous assure). Les commandes sont à porter, le tout est pensé pour répondre aux besoins de l’utilisateurs.

Mon co-pilote, qui est là pour m’aiguiller et me montrer les rouages du véhicule, commence son speech en me disant : »Vous allez tourner la clé de contact, et vous n’allez rien entendre…« .

Euuuh, oui bien sur, comment je sais qu’elle est allumé la voiture ? Je me dis qu’il se fout de moi ou autre. Et bien non, vous tourner le contact, un petit bip sonore se fait retentir, et le GO s’affiche sur le tableau de bord. La voiture est allumée. Et effectivement, il n’y a pas un bruit dans le véhicule, ni sous le capot. C’est assez bizarre en fait

Le plus grand challenge était pour moi de ne pas utiliser mon pied gauche ! Et oui, c’est une automatique, dés lors pas d’embrayage, et donc si par malheur vous l’utilisez sur la pédales de freins… BAM.

Mais passons, on accélère doucement, et la Reanult Z.E. glisse comme si elle était monté sur coussins d’air. C’est très agréable ! Pour le chemin allé, on y va soft. On ne tire pas trop dedans… J’ai testé le cruise control pour le fun. Aux feux rouges, pas de start and stop, la voiture ne consomme que 1 kw due au chauffage :p

Il y a une sérénité qui règne dans la Fluence c’est incroyable. On se reposerait presque au volant. Ce que me disait mon compère Zoltàn Janosi : »Imagine faire 1500 bornes pour aller en vacances… Tu commence tes vacance dans la voiture, tellement c’est zen« .

Pour le retour, je me suis quand même amusé un peu, pour voir comment la batterie réagissait aux accélérations… Bon évidemment, on n’est pas dans une Telsa, mais la Fluence tient bon en terme d’accélérations et de reprises.

Test Drive concluant

Au final, j’ai été charmé par la Fluence. J’avais été surpris par l’hybride mais ici on est à un tout autre niveau. Subsiste le problème de la batterie… 180 bornes max en roulant pépére (et oui, c’est une voiture de pépé, que voulez-vous, il faut être honnête), c’est pas beaucoup. Même si la moyenne supposée en Belgique est de 60 Km par jour par personne… Un commercial ne tiendrait jamais une journée avec cette voiture. Après, ce n’est que la première génération, on imagine une évolution des batteries à l’instar de nos téléphones (ou l’inverse ?). Si je ne devais pas me tracasser de devoir recharger ma voiture toutes les nuits, ou même en journée, je craquerais pour le cette électrique.

La bonne surprise sera surement la Zoé qui sortira plus tard, et qui n’existera qu’en électrique, une voiture qui séduira autant la famille que les jeunes.

En ce qui concerne la Twizy, outre le fait qu’elle m’intrigue visuellement mais c’est surtout sa cible qui me rend perplexe. Comme expliqué, elle sera la voiture free-service de la famille, la voiture facile à utiliser le dimanche, ou pour de petites courses rapides, voir même en résidence secondraire. Mais elle s’adresse aussi aux jeunes-cools-tendances-sans-permis… Vous savez ceux là qui se ne savent pas faire de créneaux et qui ont une voiture avec la puissance du scooter. Ces jeunes-là qui vont craquer pour cette Twizy… avec 2 versions (45 et 80 Km/h max), même si elle est électrique cela reste un véhicule motorisé qui peut s’accidenter…

Quant à la Kangoo, et bien je ne suis pas vraiment dans la cible. Seul interrogation, le nombre de kilomètres réels lorsque la camionette est chargé complètement.

Très intéressé par cet event, j’ai été très content de tester cette première mouture de véhicules électrique. J’espère en voir beaucoup plus dans l’avenir. Je salue cette alternative que propose Renault.