Petit tour d’horizon : Google Music

Comme vous commencez à le savoir, je suis un bouffeur de musique, drogué en intraveineuse de ce subtil mélange de sons plus qu’énergique et jubilatoire !

Alors que maintenant, je me partage entre le domicile, les transports en commun et le boulot, il me faut un endroit centralisé pour avoir toutes mes musiques et qui ne se décharge pas trop vite. Il existe une pléthore de Web Radio (comme WE7 dont j’ai parlé précédemment), mais évidemment à certains moment de la journée comme par exemple, les période de rush, on a envie d’écouter un morceau en particulier !

Outre le fait que je possède un iPod plus que surchargé, j’avais envie d’avoir un truc dans le cloud qui me permet de ne pas déchargé le device trop vite (même si je le tiens plus de 2 semaines). Dés lors, j’ai embrassé les possibilités de Google Music ! Superbe outils qui ne fonctionne qu’aux « States », enfin, l’inscription doit se faire aux USA ou via un proxy (ce que je vous expliquerais plus tard).

 

Qu’est-ce que Google Music ?

Nos amis de chez Google nous ont pondu une pré-offensive au futur iTunes Match qui proposera je suppose le même système à savoir, votre Bibliothèque Musicale disponible tout le temps et partout. Le petit défaut que je trouve à Google Music est l’upload de vos musiques, en effet, au lieu de constituer une bibliothèque sur ce que vous avez déjà (comprenez via les noms des chansons aller rechercher dans les serveurs les morceaux et les incorporer à la bibliothèque), non non, vous devez uploader un à un vos morceaux… Imaginez votre quotas si vous avez une CDthèque aussi énorme que la mienne (>.>)

Utilisation

Dés lors, pour palier à cette profusion de musiques, j’ai pris l’habitude de 1) vider mon iTunes 2) de ne mettre sur Google Music que les nouveautés. Cela empêche un upload trop long et de n’avoir que ce je veux écouter ou les morceaux auxquels je dois porter attention.

Même si je possède Google Music sur l’androphone (disponible aussi sur Tablette), je ne m’en sers pas tant… Je pourrais puisque que le coût de data est minime et qu’il ne bougera plus une fois la playlist chargé… Sauf si vous éteignez le device (du moins il semblerait, j’avoue que je ne regarde pas trop mon data avec Mobile Vikings)

J’utilise principalement Google Music au boulot, je charge le jour avant ce que je veux écouter et c’est partis pour la journée

 

Google Music Overview

 

Accès

Comme je vous le disais plus haut, l’accés est limité aux invitations et aux USA. Mais bon, c’est invitation son trouvable sur la toile (j’en propose de temps à autre sur Twitter), et en ce qui concerne les states, un petit détour par un proxy et le tour est joué ! Je vous promets que dés que je possède de nouvelles invitations, je ferais profiter le premier DM sur Twitter (Followez moi @Frankless).

Petit Bonus – Add-on

Si vous êtes un adeptes du partage et de LastFM, je vous conseille de suivre ce petit article pour synchroniser le tout