L’expérimentation au service de mes blagues

Oui oui, je suis un franc farceur. Et non non, je ne suis pas né en mai, mais le 24 décembre, mais si en mai on fait ce qu’il nous plait. Pour recontextualiser les faits, j’ai voulu tester la dépendance des utilisateurs aux NTIC. En plein mémoire sur la circulation de l’information et l’évolution vers une meilleure circulation (web 2.0, etc….), je voulais voir si l’on pouvait contrecarrer ce flux d’information en émettant à la base une désinformation. Le but ? Poussez l’internaute à ne pas réfléchir ! Et nous pouvons dire que c’est un franc succès.

Simplement en modifiant ma date de naissance un jour avant, beaucoup ce sont laissé piégé par Facebook et ses « notifications » : Oooooh une connaissance que vous n’avez plus vue depuis 3 semaines à son anniversaire aujourd’hui, fessez-le. » Et seule, une poignée qui me connaît très bien sait faire la différence entre un anniversaire et un non-anniversaire.

On le dit souvent, un GPS rend bête, surtout quand vous tournez dans un sens unique. Lachez un peu Facebook, et placez plutôt des reminders ou des events dans votre calendrier, ça évitera les quiproquos

Je remercie tous ceux qui ont pensé à mon non-anniversaire et tous ceux qui ont pensé à mon anniversaire. Voyez ça comme une expérimentation sociologique sur l’influence des NTIC sur votre quotidien… ou alors comme une vile blague.